tribe/m

le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

cat*** Fri, November 11, 2005 - 11:50 PM by cat***

c'est quoi le terme correspondant pour une femme qui n'aime pas les hommes?

Serait-ce mysoandre, mais le problème c'est que c'est pas du français...???


Re: misandrie/misandre

Sun, November 13, 2005 - 11:04 PM by Unsubsc...

Je crois que tu puisse l'utiliser quoique que c'est evident que ce n'est qu'une parole importe de l'anglo-saxonne. On peut aussi l'expliquer en meme temps.

Ou on peut dire "femme qui hait les hommes".

cf misogyne=misogynous, misogynist, misogynie=misogyny


Re: misandrie/misandre

cat*** Mon, November 14, 2005 - 11:21 AM by cat***

Merci de corriger mon orthographe.

"Misogyne" ne vient pas de l'anglo-saxon mais directement du grec: gynos etant la femme et en changeant avec andros, je voulais avoir son pendant pour la femme.

"Matriarche" au lieu de "misoandre" est peut-etre ce qui a de plus proche en bon francais...


Re: misandrie/misandre

Kip Mon, November 14, 2005 - 12:27 PM by Kip

Je comprend pas. "Matriarche" nest pas un mot qui signifie le meme chose que "misoandre", comme "arche" est un mot du pouvoir et "miso" cest un mot qui signifie la haine, non?

A moi, francais ou pas, l'un nest pas dans le meme genre que l'autre.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Tue, November 15, 2005 - 8:42 AM by Unsubsc...

Au cas où on voulais savoir et on n'était pas dans le tribe Frenchy!!!!

****
According to Le Grand Robert (that 9-volume bible of French that I wish I could have in my living room!):

misandre (adj, nf, v. 1970) se dit d'une femme qui a de la haine ou du mépris pour les hommes (attitude symétrique de la misogynie masculine)

misandrie (nf, v. 1970) haine ou mépris du sexe masculin

misogyne (adj/n, v. 1564, rare avant 1757) qui déteste les femme ou qui les méprise

The dates on the apparitions of the words are VERY interesting. Other cool words I found nearby (yay, vocab!):

misogamie (nf, v. 1840) mépris, haine du mariage

misologie (nf) aversion pour la raisonnement


So what if you hate miso soup? :-) Hope that helps!

Peace.


Re: misandrie/misandre

cat*** Tue, November 15, 2005 - 9:40 AM by cat***

Tu as raison, ca n'a pas le meme sens du tout, mais c'est le pendant de phallocratie/phallocrate qui est le synonyme de mysogine...
eh, yes.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

cat*** Tue, November 15, 2005 - 9:42 AM by cat***

<<misandre (adj, nf, v. 1970) se dit d'une femme qui a de la haine ou du mépris pour les hommes (attitude symétrique de la misogynie masculine)>>

Ah, wow, donc le terme existe.... Tres interressant, mais seulement depuis 1970?


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Tue, November 15, 2005 - 11:44 AM by Unsubsc...

Selon le dictionnaire... mais voice un autre terme que j'ai découvert au cour de mes recherches:

androphobie (nf, v. 1960) crainte ou haine des homme

et encore

androphobe (n, XIXe s.) qui craint ou hait les hommes, les mâles humains

Donc, on est censé croire que avant 1960 personne avait peur des hommes, et il fallait attendre dix ans de plus pour les haïr!?

Je crois qu'il faut conclure que les dictionnaire a eté écrit par des... hommes! (Le Robert, faudrait que je regarde dans Larousse?) :-)

Que j'adore les mots...

Peace.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Kip Tue, November 15, 2005 - 1:34 PM by Kip

Donc, on est censé croire que avant 1960 personne avait peur des hommes, et il fallait attendre dix ans de plus pour les haïr!? --

Elles haïssent les hommes, mais il est interdit de parler de cette haine. ;-)

le plus technique qu'on (ou la societe) devient, le plue precise les langues doit devenir. On pourrait toujours dire qu'on n'aime pas les hommes, ou meme qu'on detest les hommes... pourquoi est-ce que nous avons, maintenant, besoin d'un mot particulier pour cette idee?

C'est dans cette question là, ou jouent les joies des langues et mots.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

cat*** Tue, November 15, 2005 - 7:01 PM by cat***

En fait, personne n'osait critiquer la gens masculine avant 68, qui marque le debut du MLF, en France en tout cas, et aux states aussi, plus ou moins qql mois.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Wed, November 16, 2005 - 2:19 AM by Unsubsc...

Amen! (et cela se dit comment en français?)

Ça serait intéréssant de puiser les archives/coupures de presse au moment des débuts du MLF pour les premières apparitions de ces mots... voire parler aux femmes <<agées>> pour savoir ce qu'elles disaient à l'époque/ce qu'elles en pensent maintenant.

Peace.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Kip Wed, November 16, 2005 - 12:30 PM by Kip

En fait, personne n'osait critiquer la gens masculine

deux mots: De Beauvoir ! ;-)


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

cat*** Wed, November 16, 2005 - 8:24 PM by cat***

Est-ce vraiment de Beauvoir? C'etait vraiment un hasard de ma part si c'est le cas.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Kip Thu, November 17, 2005 - 3:14 PM by Kip

ummm, ca depend.

De Beauvoir ne s'est pas genee pour critiquer les hommes, mais tu peux avoir raison qu'elle n'a jamais dire "je deteste les hommes" ;-) Elle avait, bien sur, Sartre !


KontraYre o0Üùu LE pARaLLÉLe de mYz0gÏne {miso-Gyne] pour une femme

jAn Tue, January 10, 2006 - 1:56 PM by jAn

§oÿeuse 2oó0Ô0òo6,
´ Tribe-un-e-s francophones et sympathisant-e-s

Moi; çHéPas, mais z'y me semble que la misandrie n'a pas à être l'apanage d'un sexe ou de l'autre "a prioRi".
Prenons moi, par exemple; qui suis physiologiquement appareiLLé de gonades mâLes, j'ai toujours nourri depuis ma tendre enfance un mépris dédaigneux pour "la chose masculine" et me suis pratiquement toujours senti
psychologiquement et philosophiquement plus à l'aise dans un environnement discursif féminin.
Ceci valant tant dans mes échanges quotidiens interpersonnels que dans
le matériel culturel général et notamment la littérature; exception faite de
certains poètes et troubadours.

Et ce, dès avant l'âge dit "de raison" {7 ans, à l'époque!} ce qui faisait de moi un misandre en herbe (voire peut-être un peu "avant-garde") au Québec TRÈS patriarcal de l'époque (circa 1950-60). Allons d'oncques savoir,...
En oûtre et par ailleurs; ma propre marraine, elle, était sujette à la phobie antipodale. ELLe était misogyne jusqu'au bout des tifs et ne jurait que par les Hauts Faits d'Armes et autres baLourderies innommabLes des hommes d'affaÿres ou d'étÂts de son temps et d'antan (LOURD, LOURD; j'vous jÛRe...)

Mais bon , je m'excuse si cette nuanciation avait déjà , implicitement ou autrement, été apportée à la discussion mais comme comme c'est ici ma première participation à un PHORhomme francophone de toute ma vie , bîn j'pensais "ca§§er la gLace" en effleurant un sujet apparament simplet.. . ¤

SaLutatÿons bÿen ba§§es,
¸ jAn paQet,
¸ enfoireur enfoiré
Po§t §cRi¶tuM =
pour référence; permettez-moi de vous sugGérer L'exceLLent ouvrage de LuciLLe Durand (aLia§ Louky Bersianik) L'Euguélionne; paru au milieu des Années 1970 à MontréaL (mais dont j'oubLie l'éditeur pour l'heure !)
Il s'agit d'un "roman" triptyque très novateur par le style et la forme , qui se "doubLe" d'une "somme" sur la réflexion féministe occidentale de l'époque et qui n'a pas beaucoup été égalée (à ma connaissance) en terme de ra-di-ca-li-té linguistique et de philosophie pratico-drastique.
Enfin peut-être aü§§i que j'suis plus dans l'coup, qui sait ?
Moi qui ne suis qu'1 simple réfugiiae androgÿne cyclopéen aLbÿNôs d'0riön échoué sur votre îlôtage infra-gaLactiQue en méta-mutation coeRçiTiveMent amoRcée.. . . . . ¤
´ Bonne nuïtée, Les áMÎNÇhes !


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Batiste Sat, January 14, 2006 - 10:13 AM by Batiste

Amen c'est en latin.

Ça se dit amen en français.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Mon, January 16, 2006 - 3:42 AM by Unsubsc...

Ca se voit que je ne vais que rarement à l'église...
Merci!

Peace.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

wolfang amadeus Sat, January 21, 2006 - 6:43 AM by wolfang...

Bonjour,
Je viens de découvrir ce site version française. Il semble bien.
Puisque ce sujet vous passionne dans la dictionnaire de la langue française par Littré édition 1873 androphobe existe déjà. L'humour sur ce sujet m'enchante. Sacha Guitry était sans doute mysogine mais il était drôle avec des remarques justes. Je trouve superbe ce genre de phrase " Il y ades femmes dont l'infidélité est les eul lien qui les attache encore à leur mari" Bonne soirée.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Sun, January 22, 2006 - 9:10 AM by Unsubsc...

<<Je trouve superbe ce genre de phrase " Il y ades femmes dont l'infidélité est les eul lien qui les attache encore à leur mari">>

Super l'idée! :-)

Bienvenue M. Le Compositeur- et eske tu as vraiment un dico de l'année 1873 (je collectionne des vieux bouquins..)

Peace.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

wolfang amadeus Sun, January 22, 2006 - 11:30 AM by wolfang...

Bonsoir Alexis
Oui j'ai le Littré en 4 volumes + supplément. Littré est un lexicographe du 19° siécle et son dictionnaire qu'il a écrit de 1863 à 1873 est très précieux. Comme je suis auteur( très petit), je m'en sers souvent. Si tu es sur un site francophone j'imagine que si je te signale des lourdeurs de phrases tu ne t'en offusqueras pas. (Si je parlais aussi bien l'anglais que toi le français je serai ravi) donc simplifie ta phrase " Bienvenue M Le Compositeur, as-tu vraiment un dico de l'année etc..

Puisque tu sembles avoir aimé Sacha voici deux autres répliques tirées de ses comédies
"Une femme qui s'en va avec son amant n'abandonne pas son mari: elle le débarrasse d'une femme infidèle"
"On met la femme au singulier quand on a du bien à en dire, et on parle d'elle au pluriel quand elle nous fait quelque méchanceté"
Bonne soirée.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Tue, January 24, 2006 - 9:10 AM by Unsubsc...

Je suis hyperjalouse de ta collection (utile, en plus!), même si c'est l'histoire de la médecine ma vraie passion... Mais il doit y avoir des phrases sur le sujet la-dedans quelque part, non?

Impossible de m'offusquer (et tu me diras si j'utilise ce nouveau mot correctement!) quand on le fait dans une façon aussi poli. Tu m'excuseras aussi d'avoir pollué l'écran avec des conneries du genre "eske"- j'écris trop de SMS, ça se voit, ça se voit. J'oublie qu'on peut taper plus vite avec le clavier de l'ordi qu'avec celui du portable...

Raconte-nous un peu plus sur ce fameux Sacha, c'est un écrivain?

Bonne soirée journée j'ai du mal à faire le différence des fois...


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

wolfang amadeus Thu, January 26, 2006 - 6:44 AM by wolfang...

Bonjour ,
Primo c’est à moi de m’excuser, tu aurais pu être offensée ou vexée par ma remarque, je n’avais pas eu la curiosité de lire ton parcours universitaire. Vexer signifie blesser quelqu’un dans son amour-propre. Offusquer signifie aussi choquer ou déplaire à quelqu’un. Il est devenu synonyme de vexer dans le langage actuel alors que d’après mon Littré ( la bible des fins lettrés, ce qui est loin d’être mon cas) au 19° siècle cette définition est vaguement suggérée en 7° position.
Offusquer signifiait surtout empêcher de voir ou d’être vu, dans sa clarté naturelle, par l’interposition d’un corps, d’un obstacle.
Les nuages offusquent le soleil. Le rideau offusque la vue.
Si actuellement tu utilises ce verbe dans ce sens très peu de gens te comprendront. Le Littré est passionnant car des exemples d’utilisation du mot par des auteurs célèbres viennent à l’appui de la définition donnée. Exemple : Molière dans Psyché fait dire à un de ses personnages : « Mais d’où vient qu’un triste nuage semble offusquer l’éclat de ses beaux yeux ? »
Ne me prends pas pour un érudit seule la curiosité me fait agir. Ce sont vos questions sur les mots misandrie ou offusquer qui me font ouvrir le Littré .

Sacha Guitry est un acteur, auteur et cinéaste qui est né en Russie en 1885 et mort à Paris en 1957. Il était le fils d’un comédien célèbre Lucien Guitry. Parce qu’il était brillant et caustique il est devenu très vite l’incarnation de l’esprit parisien. Son père le fit jouer très jeune et à vingt ans il était déjà connu et écrivait des comédies très « parisiennes » avec le mari, la femme et l’amant. Assez misogyne, mais drôle il se maria 5 ou 6 fois avec les plus jolies femmes de l’époque. Un de ses mots « Les femmes je suis contre……. Tout contre »
Voici des exemples de ses répliques au théâtre
« Quand on dit d’une femme qu’elle est jolie, c’est qu’elle ne l’est justement pas assez »
« C’est un cocu - , et c’est pour cela que le trompe »
« Je conviendrai bien volontiers que les femmes nous sont supérieures – si cela pouvait les dissuader de se prétendre nos égales »
Si cela t’amuse je tâcherai de trouver d’autres répliques de ce genre. Bonne soirée.


Re: le contraire ou le parallele de mysogine pour une femme

Thu, January 26, 2006 - 8:19 AM by Unsubsc...

Ah, curiosité, définitions-a-go-go, références littéraires comme soutien, humour caustique mais bien placé- enfin bref, tout ce j'aime!

Merci de vouloir satisfaire ma propre curiosité dans ces domaines. Quant à M Guitry, je crois que je vais essayer de maîtriser (lire: mémoriser, mon mémoire qui me deçoit constamment avec sa manque de puissance!) ce que tu m'as déjà donné avant d'offusquer mon cerveau avec encore plus. Mais, merci, merci.

Ciao ciao for now!


Re: KontraYre o0Üùu LE pARaLLÉLe de mYz0gÏne {miso-Gyne] pour une femme

Tue, February 28, 2006 - 8:52 PM by Unsubsc...

Salut!

J'adore ce bouquin! Et je suis toujours à la recherche d'un mâle de mon espèce!

Paloma


Re: KontraYre o0Üùu LE pARaLLÉLe de mYz0gÏne {miso-Gyne] pour une femme

vero Sat, June 3, 2006 - 9:41 PM by vero

Paloma as-tu trouve un Male de ton espece??:D Paix, Vero